Recherche & Technologie

La performance des produits et des systèmes que Sagem propose à ses clients repose sur la maitrise de technologies très diversifiées, et sur la capacité à les combiner et à les intégrer de façon optimale. Sagem y consacre une partie importante de ses ressources ; près de 2 000 ingénieurs et techniciens travaillent en RTDI (Recherche, Technologie, Développement et Industrialisation) pour l’étude de ses produits et la préparation de l’avenir.

 

Les plans et programmes de R&T de Sagem s’appuient sur de grands axes technologiques correspondant à ses principaux métiers et marchés :

Navigation : les marchés de la navigation aérienne, terrestre, navale, satellitaire et des armements sont en développement et en mutation : l’intégration des mobiles dans des ensembles coopératifs, les besoins croissants d’autonomie, le nécessaire continuum entre sol et bord au moyen de liaisons sécurisées sont quelques moteurs du renouvellement de la demande. Les technologies clés associées incluent la gyroscopie (gyrolaser, gyrsocopes vibrants, etc.), l’accéléromètrie (accéléromètres vibrants, thermiques, etc.), la navigation par satellite et les techniques d’hybridation associées, les chaines d’acquisition et de traitement de données.

Avionique : Sagem contribue à l’opération directe des aéronefs au travers des commandes de vol, avec une position de premier rang sur les hélicoptères. La mutation vers un recours accru à l’énergie électrique, entamée sur les programmes Airbus A380 et Boeing 787, se poursuit et sera un trait distinctif de la future génération d’avions court/moyen courriers. La maitrise des technologies d’actionnement électrique et des architectures système associées constitue, dans ce contexte, une des priorités des programmes de R&T.

Optronique et Défense : les axes de R&T dans le domaine de l’optronique et de la Défense s’inscrivent dans un contexte de demande croissante, de la part des forces armées et de sécurité, de capacités pour le combat asymétrique, et dans une tendance vers la numérisation totale du champ de bataille. Ces axes adressent principalement un renforcement de la maitrise, en interne ou avec des partenaires, des technologies de détecteurs BNL (Bas Niveau de Lumière) et infrarouge (en particulier non refroidies), de caméras multispectrales, ainsi que de traitement et d’analyse d’images.

Electronique embarquée et ingénierie système et logicielle : pour répondre aux besoins des futurs avions « plus électrique » et faire face à la complexité croissante des systèmes embarqués, les axes de R&T dans ce domaine adressent principalement les méthodes et outils d’ingénierie système et logicielle, les architectures de calculateurs, les bus de communication et le fonctionnement de l’électronique en environnement sévère (température, vibrations, CEM, etc.).

Partenariats scientifiques et techniques

Pour réaliser ses projets de R&T, notamment dans les phases les plus amont, Sagem s’appuie sur des partenariats scientifiques avec des organismes et laboratoires de recherche. En 2009, plus de 30 laboratoires et 12 thésards ont collaboré aux recherches de Sagem.

Innovation et Propriété Intellectuelle

L’innovation a toujours été au cœur de la stratégie de Sagem : la compétitivité de ses produits repose en grande partie sur l’intégration réussie d’une rupture ou d’une différenciation technologique, apportant au client un avantage décisif.

Le développement de l’expertise technique est aussi un élément stratégique pour préparer les défis technologiques de demain. Ainsi Sagem a mis en place un processus d’animation de sa filière d’experts, qui comporte 150 personnes dont 50 experts seniors et émérites intégrés aux réseaux d’experts Safran.

La Propriété Intellectuelle revêt une importance croissante dans un contexte de globalisation des marchés et de concurrence intensifiée. Elle répond à un besoin opérationnel, en renforçant et en sécurisant les positions commerciales de Sagem. Avec 50 brevets déposés en 2009 et un portefeuille de plus de 1 200 brevets à travers le monde, Sagem contribue pleinement à positionner le groupe Safran parmi les tout premiers déposants français.